France/Occident : Le Libéralisme est responsable de la plongée de la part des salaires dans les richesses distribuées (PIB)

Publié le 17 Février 2017

La somme des valeurs ajoutées des entreprise publiques et privées, ou PIB, ou richesses produites, est reversée à 3 catégories d'individus:

-Aux salariés qui reçoivent des salaires

-Aux actionnaires qui reçoivent des dividendes

-Aux rentiers qui reçoivent des intérêts de la dette ou des loyers

La part réservée aux salariés s'effondre depuis la fin de la seconde Guerre Mondiale comme on peut l'observer sur le graphique suivant:

France/Occident : Le Libéralisme est responsable de la plongée de la part des salaires dans les richesses distribuées (PIB)

L'analyse marxiste et matérialiste qui concluait à la baisse tendancielle des taux de profit dans un univers concurrentiel est complètement fausse. Les rentiers et les usuriers (ceux dont Karl Marx ne parlait pas dans sa grande théorie...) captent l'essentiel du PIB suivant plusieurs causes qui sont toutes liées à la libéralisation à outrance des marchés :

-Loi Pompidou-Rothschild qui interdit au Trésor Public d'emprunter auprès de la Banque de France et oblige l’État d'emprunter sur les marchés financiers ses besoins en capitaux avec des taux d'intérêts

-Lois UMPS ou LRPS d'immigration massive qui fait pression à la baisse sur les salaires et fait progresser les revenus liés à la rente (pression à la hausse sur les prix de l'immobilier etc...)

-Incitations fiscales et sociales à l'embauche de travailleurs faiblement rémunérés (Loi Fillon, Loi Hollande-Ayrault du CICE)

-Désindexation des salaires sur l'inflation (Loi Mitterrand-Delors)

-Suppression des droits de douanes par l'Union Européenne qui favorise les délocalisations d'usines vers des pays à très faibles coûts salariaux.

-Etc...

Repost 0
Commenter cet article