Quand Benoît Hamon trouvait qu’il y avait « trop de Blancs » à Brest

Publié le 23 Janvier 2017

Quand je suis rentré à Brest, j’ai trouvé la ville très blanche. Pour être très honnête, j’ai même trouvé qu’il y avait trop de blancs puisque Brest est une ville sans immigration. Cette attirance pour les autres cultures a certainement favorisé mon engagement politique

Benoît Hamon

Repost 0
Commenter cet article

le gall 23/01/2017 09:45

BONJOUR SAM...QUELLE CRAPULE CET HAMON..

Sam 23/01/2017 12:47

Oui ! Ca y est de retour ! hip hip hourra ! Poison disparaît à nouveau !